Botamochi Jizō ぼた餅地蔵

Publié le par Jizô-kun

 

botamochi-jizo-choenji-tokyo.jpg

                                                                                               Botamochi Jizô

 

Jizô Boule de Mochi.

A l'équinoxe de printemps, les gens se rendent au cimetière pour nettoyer et entretenir les tombes de la famille. Ils prient pour leurs proches disparus, brûlent de l'encens et leur offrent des fleurs et des denrées alimentaires. Les légendes prétendent que les esprits préfèrent les aliments ronds, alors les botamochiぼた餅 (boulette de pâte de riz recouverte de pâte de haricot rouge) leur sont offerts pendant cette période. Le nom de cette sucrerie vient de la pivoine (botan牡丹), lorsque des bulbes ronds éclosent au printemps. Les fèves Azuki (小豆) sont utilisées pour rendre la pâte rouge et sucrée (anko ) mais elles sont également utilisées symboliquement pour expulser les mauvais esprits. Le même type de sucrerie est consommé lors de l'équinoxe d’automne. Il est alors appelé O-hagi ( ), car elle ressemble à un buisson de trèfle (hagi).

Dans certains endroits au Japon on vénère une divinité nommée Botamochi Jizô.

Une histoire de l'ère Edo (1615-1868) raconte ceci. Dans le Temple Hōzen-In () à Hiratsuka ( ) (aujourd'hui la préfecture de Kanagawa), les habitants de la ville, offrent  encore aujourd'hui, des Botamochis à Jizô. Il y a longtemps, les habitants de cette région étaient extrêmement pauvres et les enfants mourraient de malnutrition. Le temple abrite les tombes de nombreux bébés et de nécessiteux. Un jour, des mères pauvres recueillirent des fonds pour construire une statue de Jizô pour pouvoir la prier, dans l'espoir que leurs enfants puissent au moins goûter un bon repas fait de mochi avant de mourir.

Ailleurs, dans la cour du Temple Chōenji ( ) à Ichigaya (市 谷) (Tokyo ), il y a une statue de Botamochi Jizô daté de la période Meiji (1868-1912). Il est adoré par les nouvelles mères dans l'espoir d'obtenir de bonne chose après l'accouchement. Selon la légende locale, Jizô son apparition une fois sous le forme  d’un jeune moine et présenta une boule de botamochi à une pauvre mère pour l'aider à fournir du lait pour son bébé.

 

---.JPG                                                                     Botamochi

 

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article